Lutte contre le Sainfoin d'Espagne

© CEN Champagne-Ardenne
3 Juin 2019

Depuis quelques années, les prairies des Pâtis du Mesnil sont broyées plusieurs fois dans l'année dans l'objectif d'affaiblir la population de Sainfoin d'Espagne (Galega officinalis) et d'éviter sa fructification.

En effet, cette plante est considérée comme une espèce exotique envahissante. Elle est en expansion dans la Marne et entraine des impacts sanitaires (toxique pour les animaux) et environnementaux (concurrence les espèces autochtones).
Il est nécessaire de surveiller sa progression, de limiter sa prolifération mais surtout de lutter contre son introduction dans les milieux naturels.

Comment la reconnaître ?

Cette plante herbacée vivace, originaire des steppes orientales, peut atteindre 1 mètre de haut. Ses jolies fleurs, groupées en grappes allongées, de couleur bleuâtre à pourprée ou blanche sont présentes entre juin et octobre et peuvent faire penser au Sainfoin cultivé.

Mode de propagation

Cette plante produit des gousses contenant une à neuf graines. Ces dernières ont une durée de conservation longue (plusieurs décennies). Elle prolifère ainsi rapidement dans les fossés, les friches, les talus, les prairies humides et les bords de route. Sur les Pâtis, cette espèce se cantonne pour l’instant sur 3 secteurs˛en bordure de chemins.

Comment lutter ?

Sur des petites populations de faible étendue (jusqu’à plusieurs centaines de plants), des campagnes d’arrachage régulier (plusieurs fois par an) des individus avant fructiÿ cation permettent de freiner sa prolifération.

A lire également

  • Sphaignes - J.WENDLING

    Les mousses de la réserve

    Le 05/06/2020

    Les gestionnaires ont sollicité le  Conservatoire botanique national du Bassin parisien pour réaliser un inventaire des bryophytes (mousses) sur la réserve. Cet inventaire comportait un travail d’analyse bibliographie afin d’établir une pré-liste  d’espèces observées dans le passé ou récemment.

    Le premier observateur fut M.MAURY qui publia une série de publications en 1923.

    Puis, de nombreux naturalistes se sont aventurés dans la réserve en quête d’inventorier ces espèces végétales.

     

  • Coronavirus : Le CEN Champagne-Ardenne suspend le programme...

    Le 16/03/2020
    En raison de l'actualité liée au Covid-19 et des mesures gouvernementales prises pour limiter la propagation du virus, le Conservatoire d'espaces naturels de Champagne-Ardenne a décidé d'annuler ou de reporter toutes ses sorties et tous ses chantiers nature jusqu'à nouvel ordre.