Les actualités

  • © M. Jansana/CENCA

    Un arboretum aux portes de la réserve

    Le 03/04/2015

    Dans le cadre de l'opération «Plus d'arbres, plus de vie !», la commune du Mesnil-sur-Oger organisait, le 27 mars 2015, la plantation d'un arborétum aux portes de la réserve, par les enfants de l’école primaire. Plusieurs structures et associations ont été sollicitées pour assurer la tenue de stands ou les animations auprès des enfants. L’Office national des forêts et le Conservatoire ont notamment pu présenter la Réserve et ses milieux naturels remarquables.

  • © ONF

    La forêt pas à pas

    Le 01/04/2015

    Le 26 mars 2015, une quarantaine de randonneurs cheminait à travers la réserve en route pour  une promenade de 14 km à travers les forêts de Vertus et de Mesnil-sur-Oger. L’occasion pour les gestionnaires de faire découvrir le site, ses milieux remarquables ainsi que la faune et la flore qui y vivent. Au cours des différentes haltes, ils ont présenté et expliqué aux participants les particularités du paysage et de la géologie, les secrets des chauves-souris, et bien sûr les diverses facettes du monde de la forêt et de sa gestion.

  • Leucorrhine
    © N. Hélitas

    Les inventaires 2014

    Le 15/12/2014

    Plusieurs inventaires (Leucorrhine, Fadet des tourbières et espèces végétales invasives) ont été menés par le Conservatoire sur la Réserve. Malheureusement, mauvaise pioche cette année pour les inventaires insectes. Malgré la présence importante de l’habitat de reproduction du Fadet des tourbières (eau stagnante acide) et notamment de sa plante hôte la linaigrette, ce papillon n’a pas été observé dans la réserve. Pour la Leucorrhine à large queue, on peut désormais affirmer que la libellule se reproduit sur la réserve car  des exuvies ont été observées en 2013.

  • lycéen Avize

    Un coup de pouce du lycée viticole

    Le 15/12/2014

    Depuis la création de la Réserve, aucune intervention n’a été réalisée sur l’ancienne carrière d’Oger. La carrière  est composée d’un front de taille calcaire et de pelouses calcicoles plus ou moins embroussaillées. C’est pourquoi, les lycéens et leurs professeurs sont venus prêter main forte à l’ONF et au Conservatoire pour restaurer la carrière.